Chef André-Pierre Magnard s'est prêté au jeu de l'interview!



En 2020, je croise André-Pierre dans un contexte personnel. En faisant connaissance, je lui fais part de notre volonté d'ouvrir une conserverie. Instantanément, André-Pierre fit très critique sur l'élaboration de nos recettes avec comme finalité récurrente : la satisfaction du client et le plaisir des papilles.

Je trouvais André-Pierre très intéressé par notre idée d'entreprise avec Camille et Jérémy. J'ai ensuite compris pourquoi.

André-Pierre a côtoyé les plus grands Chefs en faisant honneur notamment à son père, lui-même chef cuisinier!

Toute passion est agréable à partager. Et André-Pierre le fait naturellement et généreusement. "Chef" - comme nous aimons l'appeler - nous accompagne sur chaque recette avec son exigence, ses expériences et sa passion de la cuisine. "La bonne cuisine, cela se partage!".



Afin que vous fassiez connaissance avec cet homme généreux et passionné, André-Pierre s'est livré avec son naturel et son authenticité en répondant à ces quelques questions :


Thibaud : André-Pierre, Pourquoi nous aides-tu volontiers dans notre aventure?

André-Pierre : Vous donnez un sens supplémentaire à ma vie et un retour à mes premières amours.

Pourrais-tu nous raconter ton parcours de cuisinier d'élève à aujourd'hui?

Fils de chef cuisinier, je suis la troisième génération de cuisinier, apprenti à 14 ans en 1968, commis de partie à l’hôtel Terminus à Lyon, Second de cuisine à l’Hôtel de Bretagne à Questembert 2** Michelin, second à la Barrière de Clichy avec Bernard Loiseau puis chef à la Barrière de Neuilly, j’ai terminé ma carrière en faisant partie du jury pour des examens de CAP et à la sélection de futurs cuisiniers pour une école de cuisine à Nantes.

Quels sont tes trois meilleurs souvenirs en cuisine?

1) D’avoir pu faire la cuisine avec mon père dans son restaurant.

2) D’avoir passé mon CAP sous le regard critique, qu’il soit signé et remis par Paul Bocuse.

3) Qu’un jour mon père me dise qu’il était fier de moi.

De quoi es-tu le plus fier professionnellement?

En toute discrétion, le fait d’avoir été mentionné dans les guides culinaires.

Quels sont les cuisiniers avec qui tu as travaillé qui t'ont le plus inspiré?

Mon père, mon chef d’apprentissage (Bernard Chavanis) au Midi Minuit à Lyon, Georges Paineau de Questembert, Bernard Loiseau à Paris mais surtout Camille et Thibaud car vous m’avez remis le pied à l’étrier et fait découvrir une face du métier que je ne connaissais pas. Car quoi qu’il en soit il faut que ce soit bon et beau.

Ton plat préféré et pourquoi?

L’œuf au plat, pourquoi ? Je me suis toujours demandé lequel des deux a été en premier, l’œuf ou la poule. Sans rire c’est tellement bon.

Quel conseil donnerais-tu aux apprentis cuisiniers ou aux amateurs de cuisine ?

Vous entrez dans un monde de goûts et de saveurs sans limites, seulement les vôtres mais faites attention de ne pas vous bruler les doigts.

En trois mots pour toi, la cuisine ?

Trois mots, c’est trop court, je passe, tu exagères, tu connais mes sentiments pour ce sujet. Merci.



C'est nous qui te remercions pour ton sens du partage, ton grain de folie et ta générosité! Nous avons hâte de te partager l'univers de la conserverie et que tu puisses ajouter une nouvelle corde à ton arc.


Bravo pour ta carrière et merci de nous accompagner comme tu le fais.


Tu nous inspires et nous apportes exigence et bienveillance. Peut-être déjà la meilleure de tes recettes. Avec la touche de piment qui va bien! ;)

114 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout